|

Allemagne, Soudan et lycéennes enlevées... Les photos de la semaine

Pays : Afghanistan

Tags : Les photos de la semaine, Photojournalisme

A la télévision, les images d'actualité défilent à toute vitesse, mais puisque ARTE se veut une chaîne qui prend du recul, qui donne le temps à l'analyse, nous avons décidé d'accorder une fois par semaine une petite place aux photographes et à leurs clichés qui parlent du monde. Retour en images sur les faits marquants de la semaine.

08.04

Marl, Allemagne

"Vermisst" ("disparu"). Sur cet avis de recherche, le visage de Jan Böhmermann.  Le comédien satirique allemand, présentateur de "Neo Magazine", une émission télévisée très regardée en Allemagne, n’est plus apparu à la télévision depuis le scandale qu’a provoqué son "poème outrageant" adressé à Recep Tayyip Erdogan.

Le présentateur phare de la ZDF avait adressé un pamphlet provocateur au président turc. Son but ? Expliquer au chef de l’Etat turc, accusé d’autoritarisme et occupé à museler les médias dissidents de son pays, en quoi consiste la liberté d’expression en Allemagne. Il s’indignait de la convocation de l’ambassadeur d’Allemagne en Turquie à la suite de la diffusion, sur la chaine publique NRD, d’un vidéo clip satirique  se moquant du "Boss du Bosphore" dans l’émission extra Drei. Une enquête judiciaire a été ouverte contre le présentateur phare de la ZDF. 

 

HENNING KAISER / DPA

Demonstration für Böhmermann

10.04

Alep, Syrie

A Haydariya, au nord d’Alep, des sauveteurs syriens et des habitants viennent en aide à cette jeune femme blessée. Ils fuient les bombardements menés par forces gouvernementales dans ce quartier aux mains de milices rebelles. Dans cette région du nord de la Syrie, l’armée de Bachar El-Assad mène, avec le soutien d’avions militaires russes, une offensive contre une coalition de rebelles conduites par le front Al-Nosra. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) fait état d’un bilan de plus cent morts depuis quatre jours. D’après l’ONG Human Right Watch, plus de 30 000 personnes auraient déjà fui les combats. Ceux-ci n’ont pas empêché le régime de Bachar Al-Assad de tenir des élections anticipées mercredi dans les régions syriennes contrôlé par le gouvernement. Hormis la Russie, la communauté internationale s’interroge sur le bien-fondé de ce scrutin dans un pays toujours en proie à la guerre depuis cinq ans.   

 

THAER MOHAMMED / AFP

Bürgerkrieg in Syrien

 

11.04

Idomeni, Grèce

En savoir plus

Dans notre dossier sur les réfugiés, retrouvez reportages et analyses pour comprendre ce défi majeur pour l'Europe.

Lundi à Idomeni, des réfugiés syriens installés depuis plus d’un mois dans ce camp à la frontière gréco-macédoine rassemblent des grenades au gaz lacrymogène. La veille, plus de deux cents d’entre eux ont été victimes de tirs de la police macédonienne. Celle-ci a violemment réprimé une manifestation organisée par les réfugiés pour réclamer la réouverture de la frontière gréco-macédonienne, fermée depuis début mars.

La plupart des réfugiés de ce camp n’ont pas accepté la proposition du gouvernement grec de les reloger dans des lieux plus décents. Ils espèrent toujours pouvoir reprendre la route des Balkans afin de rejoindre les pays du nord de l’Europe. L’Union européenne a signé le 20 mars un accord controversé avec Ankara, qui prévoit le renvoi en Turquie de tous les migrants arrivés en Grèce depuis ses côtes. Le principe du « un pour un » prévoit, pour chaque Syrien renvoyé, d’en installer un en Europe.

 

BULENT KILIC / AFP

Mazedonien

 

12.04

Kandahar, Afghanistan

Un œil non vigilant pourrait voir dans cette photo un simple champ de coquelicots. Derrière cette belle rangée de fleurs se trouve le plus important moteur économique de l’Afghanistan : l’opium. L’Afghanistan produit au moins 80 % de la consommation mondiale. L’année dernière, plus de 1830 km² de pavot ont été cultivés pour produire de l’opium et de l’héroïne. C’est deux fois la surface de Berlin. D’après l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, la culture du pavot a cependant diminué de près de 20% en Afghanistan l’an dernier.  Cette organisation estime les livraisons d’héroïne et d’opium entre l’Afghanistan et l’Europe atteignent les 25 millions d’euros par an.

 

JAWED TANVEER / AFP

 

Afghanistan

13.04

El-Fasher, Soudan 

En savoir plus

Retrouvez notre reportage 360° "Urgence au Sud-Soudan", qui explique la situation de ce pays ravagé par la guerre et la famine.

Dans ces urnes, les bulletins de vote d’un référendum sur la région soudanaise du Darfour, ici dans la ville d’El-Fasher. Les électeurs étaient invités à dire s’ils voulaient fusionner en une région autonome ou conserver les cinq Etats que compte le Darfour actuellement, lors de cette consultation qui a eu lieu de lundi à mercredi. Ce vote a été organisé malgré les critiques de la communauté internationale par le dictateur Omar el-Bechir, qui espère garder la main sur le Darfour, riche en ressources naturelles comme le pétrole et l’uranium, en l’unifiant.

Les rebelles locaux qui lui sont alliés, même s’ils sont favorables à une fusion, ont boycotté le scrutin. Le Darfour, un territoire très pauvre touché par une terrible sécheresse, est en proie à une guerre entre les forces gouvernementales et les rebelles de l’Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour depuis 2003. Les combats ont repris mi-janvier, après un cessez-le-feu de quatre mois. Omar el-Bechir est recherché depuis 2009 par la Cour pénale internationale pour de possibles crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Darfour.

 

ASHRAF SHAZLY / AFP

 

Sudan

14.04

Brasília, Brésil

Un cercueil au nom de "Dilma" à la main, ce Brésilien espère la destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff. Des centaines de manifestants se sont rassemblés jeudi devant la Cour suprême, dans la capitale Brasília, auprès de laquelle la dirigeante avait déposé un recours pour empêcher le processus d’"impeachment" en cours. Cette demande a été rejetée et la Chambre des députés a entamé vendredi une assemblée plénière de trois jours, au cours de laquelle les élus statueront sur la procédure de destitution lancée contre Dilma Rousseff.

L’opposition l’accuse d’avoir camouflé des déficits dans les comptes publics, tandis que le PT (Parti des travailleurs, gauche) dont elle fait partie dénonce un "coup d’Etat". Le Brésil est en proie à une grave crise politico-sociale depuis plusieurs mois, entre le scandale Petrobras qui implique l’ensemble de la classe politique du pays, l’augmentation du chômage et les tentatives de l’opposition pour mettre fin à treize ans de règne de la gauche.

 

BETO BARATA / AFP

 

Brasilien

14.04

Lagos, Nigeria

En savoir plus

Le Nigeria a-t-il les moyens de repousser Boko Haram ? Retrouvez dans notre dossier reportages et analyses sur ce pays touché de plein fouet par le terorrisme.

« Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps ! » « Cinq cents jours, c’est trop long ! » Ces Nigérianes se sont réunies à l’occasion d’un triste anniversaire : il y a deux ans, le 14 avril 2014, Boko Haram enlevait 276 lycéennes dans la ville de Chibok, dans le nord du Nigeria. Cinquante-sept d’entre elles ont réussi à s’enfuir lors de leur transfert. Ce kidnapping  avait ému une bonne partie de la planète, avec l’apparition du hashtag #BringBackOurGirls.

Le groupe terroriste Boko Haram, qui a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique, a publié une vidéo datant de fin décembre dans laquelle ont été identifiées une quinzaine d’élèves enlevées. L’insurrection de Boko Haram au Nigeria a fait plus de vingt mille morts depuis 2009. Le groupe, qui  cherche à étendre son territoire dans la région du lac Tchad, entre le Nigeria, le Cameroun, le Niger et le Tchad, utilise de plus en plus de femmes et d’enfants comme bombes humaines dans des attentats.

PIUS UTOMI EKPEI / AFP

Nigeria