|

Alice Zeniter raconte "L'art de perdre"

Pays : France

Tags : Littérature, Alice Zeniter, Algérie, Harkis

Alice Zeniter, romancière française d'origine algérienne, publie son cinquième roman. "L'art de perdre" nous emporte dans la quête de ses origines en racontant la guerre d'Algérie du côté des harkis, du côté "des perdants".

Dans les années 1950, son grand-père, un paysan kabyle, préfère se ranger du côté de l'armée française. Pour ce personnage peu érudit, il ne s'agit pas d'un choix mais plus d'une adaptation aux circonstances. Quand lui et sa famille sont contraints de fuir l'Algérie en 1962 pour éviter les représailles du FLN, ils sont devenus des parias. À leur arrivée en France, ceux que l'on considère comme des "collaborateurs" de l'autre côté de la Méditerranée sont parqués dans des camps de transit dans le Sud de la France. De leur pays qui ne veut plus d'eux, ils ne transmettront rien comme héritage à leur descendance. À travers cette épopée familiale, Alice Zeniter, petite-fille de harkis, raconte la culpabilité des siens, prisonniers d'un passé qu'ils préfèrent oublier.

 

Alice Zeniter raconte "L'art de perdre"
Alice Zeniter raconte "L'art de perdre" "L'Art de perdre" plonge dans l'histoire d'une famille harki, sur trois générations.  Alice Zeniter raconte
Dernière màj le 1 novembre 2017