Search form
|
1

Robert Frank : la beauté de l’instant

C'est peut-être parce qu'il ne fait rien comme les autres que Robert Frank compte parmi les photographes parmi les plus influents du 20e siècle. Son livre "The Americans" publié en 1958 a marqué un tournant dans l'histoire de la photographie. L'artiste a réussi à capturer le naturel pour en faire de l'art. Aujourd'hui, l'Américain d'origine suisse a 91 ans. Il déteste toujours autant le marché de l'art et surprend avec une exposition très épurée de ses oeuvres à l'université de New York. Léonie Kathmann l'a rencontré au vernissage, dans la ville qui ne dort jamais.
 

À vrai dire, il ne voulait plus jamais montrer ses œuvres au public. Jusqu’à ce que son éditeur allemand Gerhard Steidl lui soumette une idée qui l’a rapidement séduit. À savoir remplacer les tirages argentiques encadrés et assurés à prix d’or par des agrandissements géants de ses photos sur du simple papier journal. 

Robert Frank est considéré comme le fondateur de la photographie de rue. Il a pris nombre de ses clichés de façon spontanée, sans réfléchir, depuis une voiture en train de rouler ou au milieu d’un bar. Cela le répugne de savoir que  ces photos pulvérisent désormais tous les records lors des ventes aux enchères. Il n’a cure de la richesse et des honneurs. Il veut avant tout que ses œuvres soient accessibles à tous. Surtout aux jeunes.

Voilà pourquoi certaines des photos les plus chères du monde sont actuellement exposées dans le hall d'entrée de la New York University, reproduites sur des bandes de papier de plus de trois mètres de long. Interdiction faite à qui que ce soit d‘en tirer profit : les clichés en question seront donc intégralement détruits à la fin de l’exposition, afin qu’aucun ne puisse alimenter le marché de l’art. La femme de Frank, l’artiste June Leaf, a qualifié sa démarche de "beauté de l‘instant". Une expression à laquelle son époux a donné sans ciller son aval.

Les cinq épisodes de la série d'ARTE Journal :