|

République Tchèque – Chasse aux séropositifs

Pays : République Tchèque

Tags : VIH, Sida, Anti-gay, séropositifs

À Prague, les autorités sanitaires ont déposé des plaintes pénales contre trente gays accusés de relations non protégées.

C’est une sorte de chasse aux sorcières invraisemblable. En janvier 2016, les autorités sanitaires de la capitale tchèque ont pris l’initiative de porter plainte contre trente hommes séropositifs, accusés d’avoir eu des relations sexuelles non protégées. Bien qu’aucune victime ne se soit manifestée, comme le rapporte 360, le magazine LGBT suisse, ces individus risquent dix ans de prison pour avoir transmis sciemment une maladie infectieuse, en vertu des articles 152 et 153 du Code pénal.

À l’origine de ces poursuites, le Département de la santé de Prague, qui aurait récolté les noms des trente individus ayant contracté une autre infection sexuellement transmissible après avoir été testés positifs au VIH. La preuve, selon cet organisme public, que ces hommes ont eu des rapports sexuels non protégés.

Criminalisation des séropositifs

De leur côté, les associations parlent elles de « scandale ahurissant ». Pour l’Aide Tchèque contre le sida, qui a offert un soutien juridique aux personnes concernées, ces dernières, sous traitement, avaient pour la plupart une charge virale indétectable. Ces hommes n’étaient donc pas en mesure de contaminer leur partenaire, en général également séropositif. En outre, certaines maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis peuvent être contractées malgré l’utilisation d’un préservatif, rappelle l’ONG. « La conséquence de tout cela, c’est que les gens qui sont séropositifs éviteront les docteurs à l’avenir, quand ils contracteront une IST », a expliqué Jakub Tomšej, juriste auprès de l’Aide tchèque contre le sida, à Gay Star News.

La démarche des autorités tchèques fait l’objet d’une pétition adressée à la Commission européenne par le European AIDS Treatment Group. Elle rappelle que la criminalisation des séropositifs met en péril les politiques de prévention et de dépistage.

 

Dernière màj le 8 décembre 2016