|

Quand l'art navigue dans les bas-fonds du web

Pays : Suisse

Tags : Darknet

Il existe un Internet hors des radars, inaccessible par Google ou les autres moteurs de recherche que nous connaissons, où régneraient en maître les pirates et les cybercriminels. Cette Interra incognita, aussi nommée darknet, les artistes suisses du !Mediengruppe Bitnik ont décidé de l’explorer, à l’aide d’un programme informatique qui y réalise des emplettes de façon aléatoire. Le résultat des courses est plutôt surprenant et casse les idées reçues quant à ces réseaux anonymes et clandestins.

[Mise à jour du 15 janvier 2015] Selon un communiqué publié sur le site du !Mediengruppe Bitnik, le parquet du canton de Saint-Gall a saisi et mis sous scellé, le 12 janvier, l'ensemble des objets commandés dans le cadre de l'exposition. "Le but de la confiscation, et notamment de la destruction des pilules d'ecstasy, est d’empêcher la mise en danger de tierces personnes", écrivent les deux artistes, qui y voient "une intervention injustifiée dans la liberté artistique". C'était justement l'une des questions centrale de la performance : "Que signifie pour notre société le fait que des robots puissent agir de façon autonome ? Qui est responsable, quand un robot enfreint la loi de sa propre initiative ?"

Quand l'art navigue dans les bas-fonds du web

 

Parmi les dix articles que le Random Darknet Shopper a commandés depuis sa mise en circulation sur Agora début octobre, deux n'avaient pas encore été livrés au moment de notre tournage le 3 décembre - une cannette Sprite pour planquer des billets de banque et la réplique d'un jean Diesel - et l'un n'a pas été remis à son destinataire - un vrai-faux sac Louis Vuitton. Sept objets hétéroclites ont par contre été bel et bien livrés et ornent désormais les murs de la Kunsthalle de Saint-Gall. Les voici, commentés par les deux artistes du collectif !Mediengruppe Bitnik, Domagoj Smoljo et Carmen Weisskopf :

Solidement ancrée dans son époque, l'épatante exposition "The darknet - From onion to memes" se tient jusqu'au 11 janvier à la Kunsthalle de Saint-Gall, en Suisse, avec, outre !Mediengruppe Bitnik, les oeuvres d'une dizaine d'artistes internationaux, liées à Internet. Parmi eux et elles (utilisez les flèches gauche et droite pour les découvrir) :

Notre infographie, pour bien comprendre de quoi on parle lorsqu'on évoque le darknet.

 

C'est quoi le darknet

 

 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016