1

Quand il a fallu partir

Par Mehdi et Badrou, une évocation sensible et poétique de la défunte "Balzac", barre d'immeuble de la cité des 4 000 à La Courneuve détruite en 2011.

Vendredi 16 octobre

23:45

Quand il a fallu partir

Par le jeune duo des "Kids" Mehdi et Badrou, une évocation sensible et poétique de la défunte "Balzac", barre d'immeuble de la cité des 4 000 à La Courneuve détruite en 2011.

Balzac, 15 étages, 285 logements, était une barre de la cité des 4000, à La Courneuve. En 2011, il n'aura pas fallu plus de trois mois pour détruire cet emblème de la "cité karcher" montrée du doigt par Nicolas Sarkozy, mais aussi communauté de plusieurs milliers d'habitants, dont les souvenirs diffèrent sensiblement du traitement médiatique réservé en général à la banlieue "déshéritée". L'immeuble défunt a laissé un grand vide : un simple terrain semé d'herbes folles et de nostalgie, hanté par les souvenirs, les anecdotes et les histoires de ceux qui y ont vécu.

"Village en hauteur"
Le premier documentaire réalisé par ceux qui, au Bondy Blog, se sont fait connaître comme Mehdi et Badrou est empreint d'une poésie étonnante. Jouant sur la question universelle de la mémoire des lieux, les auteurs offrent une évocation engagée, souvent drôle, de la vie communautaire, émaillée de témoignages sensibles, d'archives et d'images du présent. Un portrait d'autant plus vivant que Badroudine Saïd Abdallah, alias Badrou, a lui-même habité "Balzac" et que Mehdi Meklat a grandi tout près. Dans cet hommage touchant à l'immeuble fantôme, que les habitants surnommaient leur "village en hauteur", se rêvent aussi de nouvelles utopies pour la cité.

Documentaire de Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah, avec la collaboration de l'artiste Monte Laster (France, 2014, 48mn) - Coproduction : ARTE France, Les Films de Pierre