|

"Où les cœurs s’éprennent" : Rohmer sur scène

Pays : France

Tags : Eric Rohmer, Thomas Quillardet, Théâtre de la Bastille

Jubilatoire, c’est le terme -depuis galvaudé- qu’avait utilisé une critique de cinéma après avoir vu "Le rayon vert" d'Eric Rohmer en 1986. On l’emploierai bien finalement après avoir vu la troupe jouer ces "Où les cœurs s’éprennent" emmenée par Thomas Quillardet, sur le plateau du Théâtre de la Bastille : on ne peut que se réjouir de cette adaptation, tant tout le monde semble prendre son plaisir d’acteur à jouer ces deux parcours amoureux, l’un à la suite de l’autre. Louise, Delphine, Octave et consorts composent cette expérience amoureuse et ces digressions autour du désir.  Car il s’agit d’une expérience, d’une quête qui sonde les âmes, au hasard de l’amour.

Ah ! que le temps vienne - Où les coeurs s’éprennent."

Arthur Rimbaud, Chanson de la plus haute Tour (1872)

Dans la filmographie d’Eric Rohmer, les deux films se suivent : "Les nuits de la pleine lune" précède "Le rayon vert", et ce n’est pas étonnant si quelque part, avec Thomas Quillardet, on peut voir dans le second une réponse au premier. Les deux héroïnes, Louise et Delphine (interprétées par Anne-Laure Tondu et Marie Rémond, toutes deux formidables), sont deux personnages bien différents, mais chacune à sa manière est libre et entêtée, l’une aspirant à la solitude (se déprendre), l’autre en quête de son idéal amoureux (s’éprendre). Et justement, voici que le temps vient où Thomas Quillardet réussit à relier ces deux parcours, les fait résonner, avec beaucoup de tendresse et d’humour. Et posent les questions qui nous agitent, et nous font vivre : qu’est ce qui nous attire vers l’autre ? De quoi avons nous besoin ? La solitude est elle vivable ? Voilà ce qui traversent la pièce, comme les deux films de Rohmer. La pièce ou plutôt le plateau est ici vu comme une cage, un laboratoire, et le metteur en scène devenu entomologiste scrute, ausculte les petits transports amoureux. Et c’est c’est, … comment dit-on, … jubilatoire.

Eric Rohmer sur un plateau
Eric Rohmer sur un plateau Le metteur en scène Thomas Quillardet adapte pour la scène deux scénarios de films d'Eric Rohmer.  Eric Rohmer sur un plateau

 

Dernière màj le 7 janvier 2017