|

Les mariages forcés d’enfants syriens réfugiés

Plus d’un million de Syriens ont trouvé refuge au Liban. Parmi eux, beaucoup d’enfants s’entassent seuls ou avec leur famille dans des camps de misère situés dans la plaine de la Bekaa. L’aide humanitaire s’y fait de plus en plus rare et les conditions économiques des réfugiés se dégradent. Le nombre de mariages forcés, lui, explose et avoisinne les 22% selon une étude récente. Face à cette réalité inquiétante, le Liban assure vouloir réglementer les mariages précoces mais pour l'instant c'est bien la loi religieuse qui s'applique et fait des ravages. Seules quelques jeunes victimes et des ONG se sont jurées de combattre le phénomène.