Inde : Majuli, un monde englouti

ARTE Reportage - samedi, 28 novembre, 2015 - 18:35

Pays : Inde

Tags : réfugiés climatiques, érosion, montée des eaux

Au Nord-Est de l’Inde, la plus grande île fluviale au monde sombre dans les eaux du Brahmapoutre. 

Inde : Majuli, un monde englouti

 

Majuli et ses habitants luttent de toutes leurs forces pour endiguer l’érosion qui a déjà mangé 60% des terres. L’histoire de Majuli préfigure l’avenir de nombreuses zones côtières dans le monde. Mais il y a aussi le combat incroyable d’un homme, surnommé là-bas «Forest Man».

Encore 15 ou 20 ans et l’île de Majuli aura complètement disparu sous les flots du Brahamapoutre. Les 200.000 habitants vivent déjà là comme des réfugiés climatiques. Le réchauffement de la planète, la déforestation, la construction de barrages, l’érosion naturelle engloutissent les villages, les uns après les autres. Et Majuli mène, avec peu de moyens, une guerre inégale contre la montée des eaux. Les sacs de sables ou les poutres de consolidation parsèment les rives. Mais, si la solution venait du pari fou d’un seul homme ? Depuis 35 ans, Jadav Payeng plante une forêt entière sur l’île pour ralentir l’érosion : 500 hectares de bois, plus grand que Central Park…

Son combat a récemment fait de lui un héros de l’environnement en Inde, un statut qui dépasse un peu cet homme simple. Chaque année, les autorités relogent des milliers de personnes vers le centre de Majuli, mais l’espace se réduit. Des temples et une culture unique au monde sont engloutis, irrémédiablement. La disparition des terres n’affecte pas seulement les vivants, mais aussi tout un patrimoine millénaire. Mais ce fatalisme n’atteint pas «Forest Man». Il vient de lancer ses graines à l’assaut d’une nouvelle parcelle de terre prête à sombrer. 

 

de Sébastien Mesquida, Gildas Corgnet, Yann Le Gléau et Anil Gade – ARTE GEIE / What’s Up Productions – France 2015

Interview

A lire aussi

sydney-juxtaposeAvant/après : ces sept métropoles menacées par la montée des eaux

Même si le monde parvient à limiter le réchauffement planétaire à 2°C, de grandes villes sont vouées à partiellement disparaître sous les eaux.

 

 

COP21Notre dossier sur la conférence climat de Paris (COP21)

À l’approche de la conférence sur le climat à Paris, prévue du 30 novembre au 11 décembre, les négociations s'accélèrent. 145 États participants ont déjà annoncé leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Le rendez-vous, placé sous haute surveillance après les attentats terroristes de novembre, est destiné à trouver un successeur au protocole de Kyoto pour limiter à 2 °C le réchauffement en cours. Le temps presse car si rien n’est fait, le niveau de la mer devrait monter et recouvrir plusieurs pays. Comment ceux-ci font-ils face à la menace et quels sont les changements de comportement attendus de la part des plus gros pollueurs ? Dans ce dossier, ARTE Info vous propose interviews, reportages et analyses pour mieux comprendre les enjeux de la planète.

Dernière màj le 2 décembre 2015