Fonctionnaires : peut-on s’en passer ?

Pays : Union européenne

Tags : fonctionnaires, Privatisation, Patrimoine mondiale de l'Unesco

Peut-on supprimer des postes de fonctionnaires et maintenir un service de qualité ? Enquête au Royaume-Uni, où la poste achève sa privatisation et entretien avec Susanna Camusso, secrétaire générale du plus grand syndicat de travailleurs d'Italie. Et au sommaire aussi : reportage en Espagne, où une réserve naturelle est menacée par l’agriculture intensive.

 

Le « Vox report » : en Espagne, une réserve naturelle est menacée par l’agriculture intensive. A tel point qu'elle risque d'être inscrite sur une liste spéciale du patrimoine en péril de l’Unesco.

Le débat de la semaine : avec soixante millions d'employés, le secteur public représente à lui seul 25 % du marché du travail européen. Mais des pays comme la Suède, le Danemark ou l'Italie ont entrepris une vaste réforme de leur système. Privatisation des services, coupe claire dans les effectifs, alignement du statut des fonctionnaires sur le secteur privé : au-delà de la dégradation des conditions de travail, les conséquences se font sentir pour les usagers. Comment maintenir un service de qualité dans ces conditions ? Supprimer des postes de fonctionnaires permet-il réellement de réduire les déficits publics ? Vox pop a enquêté au Royaume-Uni, où la poste achève sa privatisation. En trois ans, 20 % des centres de tri ont été fermés, les bureaux de poste disparaissent les uns après les autres et cent soixante mille agents de la Royal Mail ont migré dans le privé.

L'interview de la semaine : Susanna Camusso, secrétaire générale du plus grand syndicat de travailleurs de la Botte, la Confédération générale italienne du travail (CGIL).

Le tour d'Europe des correspondants : dans quelles conditions nos voisins ont-ils entamé une refonte de leur fonction publique ?

 

En partenariat avec 

news-republic-logo.png
Dernière màj le 17 février 2017