|
1

Finlande – Allocation universelle

Le pays pourrait bientôt verser 800 euros par mois à chacun de ses habitants, sans distinction, quels que soient leurs revenus.

Pauvres ou riches, étudiants ou salariés, les Finlandais devraient bientôt bénéficier d’une aide de 800 euros par mois. D’après le site américain d’information Quartz, qui révèle l’information, le gouvernement local est en train de mettre en place un revenu de base, sans considération de richesse ni d’âge. Objectif prioritaire de cette allocation dite « universelle », prévue pour 2017 : réformer le système finlandais de protection sociale. L’expérimentation pourrait ainsi amener le pays à supprimer toutes les prestations sociales habituelles en matière de chômage, de logement, d’études ou encore de congé parental.

Selon un sondage relayé par Europe 1, 69% des Finlandais approuvent cette idée de revenu de base. « Pour moi, le revenu de base simplifie le système de sécurité sociale », a confirmé le Premier ministre centriste Juha Sipilä, qui avait fait de cette allocation universelle l'une de ses promesses de campagne pour les élections législatives d’avril 2015. Traditionnellement défendue par la gauche, l’idée est soutenue par une bonne partie de la classe politique finlandaise, sous des formes différentes.

Encourager les chômeurs

Ce revenu de base pourrait aussi permettre de lutter contre le chômage. Accepter un emploi temporaire pour simplement quelques heures par semaine ne serait plus pénalisant avec cette nouvelle allocation de 800 euros par mois. Cette somme ne permet de vivre que très chichement en Finlande. Un ménage moyen dépense 3 000 euros par mois d'après l'institut statistique national, et le revenu net disponible moyen dépasse 2 100 euros par personne, selon l'OCDE. La mesure pourrait donc faire du bien à l'emploi dans un pays qui possède un taux de chômage de près de 10%. 

L’allocation « universelle » devrait coûter 50 milliards d'euros par an à la Finlande et être d’abord  testé sur un groupe de citoyens qui percevront dans un premier temps 550 euros par mois. Si l'expérience s'avère bénéfique, le revenu de base sera généralisé à toute la population. En attendant, les modalités exactes de cette allocation sont étudiées par des experts. Ils doivent soumettre au gouvernement de droite courant 2016 leurs propositions sur le montant adéquat et sur les réformes de la fiscalité et de la protection sociale afférentes.

 

Dernière màj le 16 décembre 2015