|

Aide aux migrants : Cédric Herrou condamné en appel

Pays : Italie

Tags : crise des migrants, Frontières, Italie

L'agriculteur militant Cédric Herrou, figure de proue de l'association d'aide et de défense des migrants Roya Citoyenne, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour aide à l'immigration clandestine par la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Il a aussi été reconnu coupable et condamné à 1000 euros de dommages et intérêts pour l'occupation illicite d'un bâtiment SNCF désaffecté où il avait abrité une cinquantaine d'Érythréens.

Depuis que la France a fermé sa frontière avec l’Italie en 2015, la crise migratoire s'est installée dans la région. Les migrants qui tentent de passer en France sont systématiquement arrêtés et renvoyés en Italie, sans possibilité d'exercer leur droit en demandant l'asile. Cédric Hérrou n'est pas le seul à avoir été poursuivi pour son aide aux migrants. L'association, dont les membres sont très régulièrement placés en garde-à-vue ou parfois poursuivis, dénonce "les méthodes d’intimidation voire de harcèlement de citoyens solidaires" et "une traque généralisée et discriminatoire des individus de couleur noire".

 

Entre la France et l'Italie, l'ombre d'une nouvelle jungle à Vintimille

Episode 1 : Vintimille, un Calais italien ?

Les habitants de Vintimille, petite ville italienne accrochée à la frontière française, ont toujours vu passer les exilés. Mais depuis que la France a fermé ses portes, les migrants ne se contentent plus de faire étape : ils restent. Bloqués côté italien, près d’un millier d’entre eux attendent de pouvoir traverser. Un camp a été construit par l’Etat italien mais beaucoup évitent de s’y rendre, par peur de devoir laisser leurs empreintes. Ceux-là dorment dans les rues, et sans les associations qui leur distribuent à manger, ils ne pourraient pas tenir. Une situation critique qui crée aussi des frustrations parmi la population locale.

 

Vintimille, un Calais italien ?
Vintimille, un Calais italien ? Reportage à la frontière italienne, où l'arrivée de nombreux migrants fait craindre une nouvelle "jungle".  Vintimille, un Calais italien ?

 

Episode 2 : Traverser la frontière à ses risques et périls

Depuis que l’espace Schengen existe, on aurait presque perdu l’habitude des contrôles aux frontières. Mais pour traverser celle qui sépare la France de l’Italie, il faut bien souvent passer des barrages et ouvrir le coffre de sa voiture. La police, la gendarmerie et des militaires de l’opération Sentinelle veillent à ce que les migrants ne puissent pas entrer en France. Ceux qui tentent de prendre le train sont traqués : la police fouille tous les wagons, à chaque arrêt entre Menton et Nice. Mais beaucoup de migrants veulent coûte que coûte atteindre la France. Toutes les nuits, ils risquent leur vie sur des sentiers de montagne entre les deux pays.

 

Traverser la frontière à ses risques et périls
Traverser la frontière à ses risques et périls En 2015, la France a fermé sa frontière avec l'Italie, mais les migrants continuent de tenter la traversée. Traverser la frontière à ses risques et périls

 

Episode 3 : Demander l'asile, mission presque impossible

 

Après avoir traversé la frontière, la plupart des migrants sont arrêtés par la police française sans avoir eu le temps de passer par la case demande d’asile. Mais ces pratiques sont dénoncées depuis plusieurs mois par des citoyens et associations de la région, qui rappellent que la demande d’asile est un droit. Depuis que le préfet des Alpes-Maritimes a été condamné par le tribunal administratif de Nice pour "atteinte grave au droit d’asile", la situation commence doucement à évoluer. Cédric Herrou et les autres membres de l’association "Roya citoyenne" continuent de se battre "pour que l’Etat français respecte la loi".

 

Demander l'asile, mission impossible ?
Demander l'asile, mission impossible ? Dans les Alpes-Maritimes, les associations dénoncent le renvoi systématique des migrants vers l'Italie.  Demander l'asile, mission impossible ?

 

 

 

 

 

 

Dernière màj le 8 août 2017