|

Dix ans après la crise, où en est-on ?

Pays : Monde

Tags : crise financière

C’était il y a dix ans jour pour jour : la crise financière mondiale a commencé le 9 août 2007. À ce moment-là, les Etats-Unis sont déjà englués dans une crise immobilière sans précédent - la fameuse crise des "subprimes", provoquée par des prêts immobiliers à risque. Les banques cessent alors de se faire confiance et de s’accorder des prêts entre elles. Le système interbancaire est paralysé, c’est le début de la crise. Comment en est-on arrivé là ? Dix ans plus tard, est-on réellement sorti de cette crise ? Quels risques subsistent ? ARTE Info a tenté de répondre à ces questions.

1. Comment en est-on arrivé là ?

Retour en 16 étapes sur la crise financière mondiale :

 

 

2. Quelle efficacité des mesures "anti-crise" ?

"Plus jamais ça" : après la crise, des réformes ont été engagées pour éviter de revivre ce scénario catastrophe, qui oblige les Etats à voler au secours des banques, quitte à s'endetter encore plus. Mais ces mesures sont-elles suffisantes ? La finance mondiale a-t-elle perdu le goût du risque ? Pas si sûr. Eléments d’explication avec l’économiste Jézabel Couppey-Soubeyran.

 

"Plus jamais ça" : les mesures "anti-crise" sont-elles efficaces ?
"Plus jamais ça" : les mesures "anti-crise" sont-elles efficaces ? Un peu après le début de la crise, des mesures ont été prises pour éviter un nouveau scénario catastrophe.

 

3. D'où pourrait venir une prochaine crise ? 

 

Aujourd’hui, plusieurs signaux inquiètent les économistes, et leur font craindre une nouvelle crise. Aux Etats-Unis, la crise immobilière des "subprimes" a laissé place à la dette étudiante, une bulle qui ne cesse de grossir. Au niveau mondial, certaines pratiques très risquées et peu réglementées ont continué de se développer. Explications.

 

D'où pourrait venir une prochaine crise ?
D'où pourrait venir une prochaine crise ? Il y a 10 ans commençait la crise financière mondiale. ARTE Info revient sur cette onde de choc. D'où pourrait venir une prochaine crise ?

 

4. Quelles solutions pour l'éviter ? 

 

De nombreux économistes craignent l’éclatement d’une nouvelle crise financière et préconisent des solutions pour l’éviter. En voici trois :

1.    Séparer les activités bancaires

Jusque dans les années 1990, il existait 2 types de banques : les banques de dépôt, ouvertes aux particuliers, et les banques d’affaires, réservées aux sociétés. Puis, ces activités ont été regroupées. Les banques d'affaires peuvent donc spéculer avec l'argent des particuliers tout en bénéficiant de la garantie de l’Etat.

A plusieurs reprises, les politiques ont tenté d’y mettre un holà, sans succès : selon les défenseurs de cette mesure, une vraie séparation obligerait les banques à être plus prudentes et à davantage investir dans l’économie réelle.

2. Taxer les transactions financières

Cette règle vise à taxer les échanges d’actions et de produits dérivés des entreprises. En France, l’achat d’actions de grandes sociétés cotées en bourse est taxé de 0,30% depuis janvier.

La Commission européenne aimerait étendre l’impôt en Europe. Objectif : lutter contre la spéculation et la fuite des capitaux, mais  l’accord a finalement été repoussé.

3. Faire circuler l’argent plus rapidement

A l’échelle des citoyens, il existe aussi des initiatives pour éviter la spéculation et la thésaurisation. Par exemple relancer l’économie locale grâce au circuit court, du consommateur au commerçant. C’est l’objectif des "monnaies locales complémentaires".

Ces dernières années, elles se multiplient en Europe, notamment en France et en Allemagne. Le principe est simple : 1 euro = 1 unité de monnaie. On les échange contre des euros dans certaines banques, qui s’engagent à investir l’argent dans des projets associatifs et solidaires.

 

Dernière màj le 9 août 2017