Cinq jours au camp de Kawergosk avec l'écrivain Laurent Gaudé

Pour Laurent Gaudé, c’était comme si la boucle se bouclait. Dans l’un de ses romans "Eldorado" (2006), il raconte le destin d’immigrés clandestins. Des gens qui fuient leur pays. Comme ceux qu’il a rencontré à Kawergosk. Tous ont quitté la Syrie pour venir s’entasser dans ce camp de réfugiés installé dans le nord de l’Irak. L’écrivain et dramaturge français - prix Goncourt 2004 pour son roman "Le soleil des Scorta" - aime prêter sa voix à ceux qui n’en ont pas. Il a rencontré des hommes qui lui ont parlé du travail qu’ils n’ont pas, de l’ennui qui plombe les journées. Il a rencontré des femmes qui s’évertuent à garder l’intérieur de leur tente propre au milieu d’un camp plein de boue. Laurent Gaudé raconte leurs peines, leurs souffrances, leur combat quotidien…

Les poèmes de Laurent Gaudé

Le touche-à-tout qu’est Laurent Gaudé aime expérimenter de nouvelles formes d’écritures. De son expérience au camp de Kawergosk, il a donc aussi ramené des poèmes, mis en images avec des photos prises par les enfants qui ont suivi l'atelier du photographe Reza.

screen_gaude.jpg

"Mot pour Mot" avec Laurent Gaudé

ARTE Reportage - A son retour du camp de Kawergosk au Kurdistan irakien, Laurent Gaudé revient sur cette expérience dans l'émission "Mot pour mot" d'ARTE Reportage, consacrée aux écrivains.