ARTE au 69e festival d'Avignon

13 juillet 2015

Tout au long de cette 69e édition du festival d'Avignon, les équipes d'ARTE vous proposent, en plus des divers reportages, quatre rubriques régulières. Chaque jour, du 4 au 25 juillet, découvrez une ambiance, une citation ou une tirade, des "jeux de mains" et des paroles d'artistes...

Jour 18 - Se souvenir des belles choses

C’est toujours la même chose avec les bilans. Chacun s’essaie à la formule, à peser au trébuchet le beau et l’indigent, à faire sa colonne d’étoiles. Et si, plutôt que de s’amuser à l’exercice intellectuel qui révèle une frustration, on essayait de se souvenir des choses belles, vues et entendues à Avignon. 

meursault

Meursault(s) : l'Algérie en Avignon

Présenté au festival d'Avignon, "Meursault(s)" est un voyage dans l'Algérie coloniale et post-coloniale, qui tente de retisser les liens entre passé et présent. 

Jour 18 - Olivier Py
Paroles d'artistes

Les impressions des "acteurs" d'Avignon : les artistes nous livrent leurs impressions du Festival, leurs souvenirs aussi...

18 - Olivier Py
Jeux de mains

L’Autre ("Je suis l'autre") est à l’honneur de cette 69e édition du festival d'Avignon. Du coup, tous les jours, vous retrouverez ici des artistes qui s’amusent à le modeler, cet Autre. Avec leurs mains, fermées ou ouvertes, mais tendues le plus souvent...

Et puis vint Fanny

En Cassandre, Fanny Ardant est hors de tout, des normes, du temps, de la scène. Tout simplement époustouflante.

La nef des egos

L’un des derniers spectacles d’Avignon et l’envie de finir en beauté, c’était un peu l’idée en allant voir cette "Trilogie du revoir" de l’Allemand Botho Strauss.

Méditerranée(s)

Depuis qu’il est arrivé à la tête du festival d’Avignon, Olivier Py a fait de la Méditerranée une de ses priorités. L’an dernier, la Grèce était représentée ; cette année, c’est le monde arabe, à travers deux pièces qui nous parlent aussi du monde d’aujourd’hui. De l’Egypte et de l’Algérie, deux regards.

Les maîtres danseurs fous

A propos de "Monument 0 : hanté par la guerre (1913-2013)", une chorégraphie d’Estzer Salamon. Cour du lycée Saint-Joseph, jusqu’au 22 juillet.

"Retour à Berratham"

Pour sa nouvelle chorégraphie, Angelin Preljocaj a réuni le romancier Laurent Mauvignier pour écrire le projet et le plasticien Adel Abdessemed pour la scénographie. 

La mélancolie des savants

A propos de "Fugue" de Samuel Achache, donné au Cloître des Céléstins jusqu’au 23 juillet...

Ce que j’appelle "Mémoire"

A propos de Retour à Berratham de Angelin Preljocaj, donné dans la Cour d’honneur du Palais des Papes jusqu’au 25 juillet ; une tragédie pour "danser avec les mots".

Tous à poil(s), soyez lapins !

En marquant sa sélection du signe de l’altérité, Olivier Py n’y avait sans doute pas pensé. Avec "A mon seul désir", la chorégraphe et performeuse Gaëlle Bourges, elle, nous le dit. 

Ombres et lumières

Deux spectacles de danse et dans chacun, une grande importance donnée au son et à la lumière. Regards croisés sur deux chorégraphies qui étaient attendues en Avignon : "Barbarians" et "Jamais assez".

Shakespeare expire

Tiago Rodrigues adapte la pièce-monument de Shakespeare, "Antoine et Cléopâtre", en neuf chants et autant de poèmes, qui viennent scander ce spectacle.

Platon sur un plateau

Depuis samedi dernier, et pendant encore une dizaine de jours, 60 comédiens amateurs jouent tous les jours et en 18 épisodes la République de Platon, dans la version relue et adaptée par le philosophe Alain Badiou.

Le goût de l’instinct

Pour sa réouverture au public ce samedi, la Collection Lambert se devait d’être à la hauteur. Elle l’est, avec cette exposition, un hommage à Patrice Chéreau, disparu il y a bientôt deux ans.

Ici & maintenant : les "Idiots"

C’est à partir du film de Lars von Trier que Kirill Serbrennikov et sa troupe renouvellent l’expérience d’un groupe de jeunes qui bousculent et éprouvent les règles sociales.

Shakespeare lui va si bien

A chaque fois qu’il vient en Avignon, il crée l’évènement comme la ruée sur la billetterie : cette année, Thomas Ostermeier revient avec Richard III, avec son acteur fétiche Lars Eidinger.

Le cas Lupa

L’erreur est enfin réparée : considéré comme l’un des maitres du théâtre européen, Krystian Lupa, 71 ans, vient pour la première fois présenter son travail au festival d’Avignon. 

La ruée vers l’Off

Calé sur le "In", du 4 au 26 juillet, le festival "Off" d’Avignon fête cette année son demi-siècle. Même si la croissance s’est ralentie ces dernières années, le succès ne se dément pas. 

Avignon sous le règne de Shakespeare

En juillet, Avignon se transforme en un théâtre géant, permanent : 'In' et 'Off' confondus, près de 1500 spectacles seront joués lors de cette édition 2015 !  Et pourquoi pas autant d’aventures et de découvertes ? 

L’utopie Avignon

En juillet, Avignon se transforme en un théâtre géant, permanent : 'In' et 'Off' confondus, près de 1500 spectacles seront joués lors de cette édition 2015 !  Et pourquoi pas autant d’aventures et de découvertes ?